Les auteurs

mm

Alain Arnoux

mm

Alain Rey

Directeur de la publication Hier & Aujourd'hui
Pasteur de l'EPUdF
Études à Montpellier, Berkeley et Genève
Pasteur à Fleury-Mérogis, Mende, au Defap et à la Cevaa

mm

Albert Huber

mm

Ben Houmbouy

« La priorité est de se comprendre », tel était le titre d’une interview accordée en 1995. Le pasteur Béniéla Houmbouy (deuxième en partant de droite), 75 ans, est parti subitement à la suite d’une chute chez lui, dimanche à Ouvéa. Professeur de philosophie au lycée Do-Kamo à Nouméa avant sa retraite, l’homme de la tribu de Hnymëhë était un intellectuel kanak reconnu, respecté et apprécié. En parallèle, après des études de théologie, Ben Houmbouy était devenu pasteur, au Vieux Temple à Nouméa, ou encore à Tahiti durant six ans au lendemain des Evénements. « C’était un homme de valeur, avec des convictions fortes pour l’avenir du pays » a indiqué hier le pasteur Wakira Wakaine, président de l’EPKNC, l’Eglise protestante de Kanaky-Nouvelle-Calédonie.

Bertrand Vergniol

Brigitte Chambaud

Christian Albecker

mm

Christiane Schloesing

mm

Claire Sixt-Gateuille

Claude Baty

mm

Daniel Alègre

Denis Rafinesque

mm

Denyse Muller

Didier Crouzet

mm

Emmanuelle Seyboldt

Enguerrand Waag

mm

Etienne Vion

Flemming Fleinert-Jensen

Françoise Gehenn

mm

Frédéric Trautmann

Frédérick Casadesus

Georges dit Jojo Condamin

Gérard Delteil

Gilbert Charbonnier

Gilles Marsauche

mm

Gilles Vidal

Jacqueline Dom

Jacques Gradt

Jacques Monteil

mm

Jean Besset

mm

Jean-Claude Basset

Jean-Claude Léveillé

Jean-Claude Odier

mm

Jean-François Zorn

Jean-François Zorn a passé sa jeunesse en Franche-Comté. En 1971, il obtient sa licence en théologie à la Faculté de théologie protestante de Montpellier et sa maîtrise en sociologie à l'université Paul-Valéry de Montpellier. Il est l’auteur du premier travail universitaire en français sur le penseur anticonformiste Jacques Ellul. Dans le cadre du Service national en coopération, il part avec son épouse à la découverte de l’Afrique en tant que professeur de philosophie au Collège protestant de Lomé au Togo (1970-1973).

De 1973 à 1979, il est pasteur de l’Église réformée de France à Pau où il dirige le Centre rencontre et recherche. De 1979 à 1989, il occupe divers postes au Service protestant de mission (Défap) dont celui de secrétaire général. De 1988 à 1994, il est chargé de cours de missiologie à la Faculté de théologie protestante de Paris, à l’Institut catholique de Paris et à la Faculté de théologie catholique de Lyon.

De 1989 à 1994, il est coordonnateur des stages de formation permanente des pasteurs au titre du Conseil permanent luthéro–réformé (CPLR) et secrétaire de la coordination nationale « Edifier-Former » de l’Église réformée de France.

En 1992 il soutient sa thèse de doctorat en histoire religieuse à l’université Paris-Sorbonne sous la direction de Jean Baubérot sur le sujet : Le grand siècle d’une mission protestante. La Mission de Paris de 1822 à 1914.

En 1994 il est nommé maître de conférence en théologie pratique à l’Institut protestant de théologie – Faculté de Montpellier. En 2004, à la suite de son habilitation à diriger des recherches il devient professeur d’histoire du christianisme à l’époque contemporaine jusqu’en 2011.

Jean-François Zorn, né le 11 mars 1946 à Lausanne, est un historien et un théologien protestant français. Ses travaux couvrent des champs variés comme l’anthropologie, la sociologie et l’histoire du christianisme à l’époque contemporaine, spécialement la missiologie.
Spécialiste de l’histoire du protestantisme et de la missiologie, il est actuellement directeur honoraire du Centre Maurice-Leenhardt de recherche en missiologie qu’il a cofondé en 2006, et chercheur associé membre du Centre de recherches interdisciplinaires C.R.I.S.E.S. de l’université Paul-Valéry Montpellier III.

Jean-Pierre Rive

Joël Baumann

Marie-France Reboul

mm

Michel Bertrand

Michel Bertrand fait ses études de théologie à la faculté de Montpellier (maîtrise et DEA), une maîtrise en psychologie et un diplome de psychologie clinique complétant cette formation.

Nommé proposant à Montpellier-Brueys, il est ensuite pasteur à Marseille-Nord puis à Marseille Sud-Est et responsable (de 1974 à 1985) du centre protestant de rencontre et de formation.

Président du conseil régional de l'Eglise réformée de France pour la région Provence-Côte d'Azur-Corse jusqu'en 1992, il est appelé lors du synode d'Annecy à la présidence nationale de l'ERF. En 2001, il est remplacé par le pasteur Marcel Manoël.

Michel Bertrand prend alors la responsabilité de Théovie, le service de formation biblique et théologique à distance de l'ERF jusqu'en 2007

Michel Leplay

mm

Olivier Pigeaud

Pauline Bebe

mm

Philippe Couret

Celsen ante rettulimus, pulsatae maiestatis imperii reus iure postulatus ac lege, incertum qua potuit suffragatione absolvi, aperte convictus familiarem suum cum pileo, quo caput operiebat, incantato vetitis artibus ad templum misisse fatidicum, quaeritatum expresse an ei firmum portenderetur imperium, ut cupiebat, et cunctum.

Celsen ante rettulimus, pulsatae maiestatis imperii reus iure postulatus ac lege, incertum qua potuit suffragatione absolvi, aperte convictus familiarem suum cum pileo, quo caput operiebat, incantato vetitis artibus ad templum misisse fatidicum, quaeritatum expresse an ei firmum portenderetur imperium, ut cupiebat, et cunctum.

mm

Richard Dahan

mm

Serge Soulié

mm

Vincens Hubac

Werner Burki