Communauté Récits

Guy Baccuet : quelques souvenirs d’Algérie

mm

Souvenirs d’Algérie

En cours d’études à la Faculté de Théologie de Montpellier, ayant atteint l’âge de 26 ans, en 1958, je fus appelé au service militaire de 28 mois (comme beaucoup d’autres). Après 15 mois en France puis 4 mois en Algérie, Grande Kabylie, on me proposait un poste d’aumônerie militaire à Tiaret (sud-est d’Oran). Tiaret ville de plus 160 000 habitants aujourd’hui – beaucoup moins à l‘époque. Il y avait un pasteur titulaire de la paroisse réformée (Marcel Fillit), desservant plusieurs villages des environs où il y avait des protestants. Il y eut une bonne collaboration entre nous. Nous avons apprécié les contacts sympathiques avec les protestants de Tiaret et des environs. Certains militaires participaient aux cultes.

Ayant maintenant ma voiture (de l’aumônerie) dite « Ursule », je suis complètement indépendant et ne suis limité, ni par le temps, ni par l’essence (j’en ai autant que j’en veux).  En principe je dois pouvoir faire la tournée des postes militaires de tout le département en deux mois.  C’est ainsi que j’ai vu ce mois-ci les unités stationnées dans les régions de : Trezel, Bouchekif, Burdeau, Victor Hugo, Trumelet, Waldeck Rousseau, Diderot, Guertoufa, La Fontaine, Aïn Kermes, Vialar et Liebert (villages tous indiqués sur la carte Michelin).  Dans certains de ces villages, le pasteur Fillit y assure des cultes réguliers.

Mes visites d’aumônier : Cela se passe à peu près toujours de la même façon :  D’abord se présenter au Chef de Corps (régiment, bataillon, compagnie, section, et même demi-section de 20 à 30 hommes). Ensuite mettre mon fichier des protestants à jour. Puis organiser les visites selon les points de stationnement des militaires et en fonction de leurs possibilités. En général on fait annoncer que l’aumônier est là et qu’on peut le rencontrer dans un des locaux du poste. Ceux qui le souhaitent, protestants ou autres, viennent me voir. Des services-cultes sont rarement programmés, vu le peu de protestants qu’il y a.

Extrait de la circulaire de l’aumônier général Edouard Nouvelon aux aumôniers :

  1. (Ed ?) Nouvelon, l’aumônier général (son frère est notre aumônier régional à Oran), dans une circulaire aux aumôniers en août 1960, donne les noms des aumôniers titulaires et des appelés faisant fonction d’aumôniers, et leurs affectations quand il y a des changementsUn extrait de cette circulaire (Sont soulignésceux qui étaient à la fac de théologie avec Guy) :

André Gounelle à Philippeville/Colo. Marc Lienhardà Sétif. Picheral à la 9me D.I. et pour la paroisse de Miliana/Orléansville. Gilbert Charbonniera quitté la 20ème D.I. à Médéa (fin de son service). L’aumônier titulaire Agopian, autrefois en Indochine, puis missionnaire au Cameroun, le remplace. Galeran (avec femme et enfant) au secteur Alger-Sahel. Yves Filhol à Laghouat est parvenu à la fin de son service militaire. Peloux, aumônier, prend la paroisse de Guiard-Trois Marabouts. J.D. Sahagian est auprès de l’Aumônier Principal Brunneton (Oranais ?).  A Tlemcen Roger ( ?) Bertrand seconde Bernard Planchon. J.M. Saint assume l’intérim de l’aumônerie de la zone Ouest Saharien. H. Blocher seconde André Gounelle à Philippeville. G (Georges ?) Roux, parachutiste, a reçu une troisième citation.

Guy Baccuet

À propos de l'auteur

mm

Alain Rey

Directeur de la publication Hier & Aujourd'hui
Pasteur de l'EPUdF
Études à Montpellier, Berkeley et Genève
Pasteur à Fleury-Mérogis, Mende, au Defap et à la Cevaa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.